Photo by Victoria Heath on Unsplash

Cyber lundi : cyber menace?

Le concept américain du Cyber Monday (penchant du Black Friday du B2C), s’avère, semble-t-il, une mine d’or pour les malfrats branchés, lesquels tirent allègrement parti du désir des consommateurs de trouver les meilleures aubaines en ligne.

On rapporte en effet plusieurs arnaques visant à détrousser les consommateurs de leurs renseignements personnels et (ultimement) de leur argent et de celle de leur société de crédit. Selon certains articles publiés ce week-end (dont voici un exemple), les criminels infiltrent notamment des applis piégées dans les magasins en ligne et/ou des liens ou des applis piégés dans des sites de tiers d’offres  promotionnelles, en les déguisant, souvent selon les couleurs, noms et marques d’applis ou de sites légitimes. Une fois l’appareil d’une victime infecté, les fraudeurs et leurs outils ont alors tout ce dont ils ont besoin pour mettre le grappin sur les renseignements (et parfois les communications) de l’usager, lesquels pourront alors être utilisés à des fins criminelles.

On s’entend : ce genre de pratique viole le droit pénal canadien et les lois comme la LCAP, ce qui n’empêche évidemment pas les malfaiteurs en question (habituellement à l’étranger) de s’en donner à cœur joie à ce temps-ci de l’année.

D’ailleurs, certaines statistiques révèlent que presque la moitié des fraudes commises en ligne surviennent dans les trois derniers mois de l’année. Les fraudeurs sont donc bien occupés par les temps qui courent. Gare à vous pendant vos emplettes des Fêtes!