Prévention de la fraude en mars

Le mois de mars a été désigné comme le mois de la prévention de la fraude. Bonne occasion pour nous tous de lire un peu à ce sujet et d’en entendre parler. Souvent, il suffit de peu d’information pour adopter de saines pratiques et ainsi éviter de se faire prendre et devenir victime de fraude. Après tout, comme le dit la CAIQ dans son communiqué : «  la protection des renseignements personnels est l’affaire de tous ». Renseignez-vous !

https://i0.wp.com/www.competitionbureau.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/vwimages/button-f.jpg/$file/button-f.jpg

Un bon exemple : un article publié récemment sur le site Findlaw au sujet du danger que présente le numéro d’assurance sociale (ou NAS) pour la vie privée des individus, y compris tout ce que les fraudeurs peuvent faire s’ils parviennent à mettre le grappin sur le NAS d’une personne. Disons que si vous protégez un seul de vos renseignements personnels, c’est le bon à choisir. Ce texte est donc une lecture utile, notamment grâce à son énumération des usages et situations dans lesquels il est correct d’exiger (de fournir) le NAS et à sa liste de situations dans lesquelles on devrait plutôt éviter de le fournir. D’ailleurs, comme l’article n’est disponible qu’en anglais, je me permets au passage de paraphraser sa liste des situations dans lesquelles on ne devrait PAS avoir à fournir son NAS :

    • signer un bail ou un autre type de contrat de location, y compris d’une voiture
    • postuler un nouvel emploi
    • demander une nouvelle carte de crédit (oui, même cela !)
    • s’abonner à un service de téléphonie cellulaire
    • s’inscrire à un cours collégial ou universitaire
    • etc.

Le site du Bureau de la concurrence regorge aussi de renseignements utiles au sujet des fraudes. Son Petit livre noir de la fraude donne notamment un bon aperçu des fraudes les plus communes à l’heure actuelle au Canada (et qu’il est donc bon de connaître), notamment :