Photo by NASA on Unsplash

L’OMC le constate : les chaînes de blocs et l’IOTA révolutionneront les échanges économiques

L’Organisation mondiale du commerce (l’« OMC ») publiait il y a quelques jours un rapport intitulé « The future of world trade: How digital technologies are transforming global commerce », soulignant l’importance des technologies de registres distribués dans la direction que prend désormais l’économie mondiale.

Le rapport mentionne en particulier des systèmes comme RIPPLE, lequel comprend un système de règlement en temps réel, un marché de devises et un réseau d’envois de fonds (y compris par une cryptomonnaie appelée XRP), le tout d’une façon qui contourne (ou complète) le système bancaire classique. RIPPLE s’avère un bon exemple de changement fondamental qui a tout le potentiel de permettre des transactions financières mondiales sécurisées, instantanées, à peu (ou pas) de frais.

Le volumineux rapport de l’OMC souligne la transformation fondamentale qui attend l’économie à l’échelle mondiale, maintenant que l’on commence à adopter et à mettre en œuvre diverses formes de registres distribués (ou « DLT », selon l’acronyme en anglais), incluant des technologies reposant sur l’idée de chaînes de blocs, afin de faciliter et/ou réduire la friction des échanges économiques.

Fait intéressant, ce rapport mentionne aussi l’existence d’une forme alternative de DLT, qui s’annonce comme le successeur des chaînes de blocs. Le modèle en question est celui de la technologie « IOTA », un nouveau genre de DLT. Contrairement à l’idée de créer des chaînes formées de blocs de données, l’IOTA envisage de structurer entre elles les données d’une autre façon qu’en une chaîne, en entrelaçant plutôt les transactions les unes avec les autres, dans une structure plus près d’un enchevêtrement (ou « tangle ») que d’une chaîne. L’idée d’en faire un registre distribué demeure, mais cette fois mise en œuvre d’une façon qui éviterait les limites auxquelles on se bute avec le modèle des chaînes de blocs, à savoir l’énergie requise et le nombre limité de transactions par seconde.

À tout événement, le rapport confirme que l’impact des technologies émergentes et reposant sur les DLT est bien réel et susceptible de radicalement transformer les échanges économiques au cours des prochaines années.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s