Les pirates derrière Cielo 4K cloués au sol par la GRC

Le journal LaPresse rapportait hier la présence de pirates télé au Québec interceptés récemment par des perquisitions de la Gendarmerie royale du Canada (la GRC). Eh oui, bien que ce soit rare, nous avons aussi des malfrats piratant les signaux de télévision de façon éhontée au Québec.

Selon La Presse, la GRC a notamment débarqué dans une résidence de Boisbriand afin de mettre fin aux activités liées à l’application et au service CIELO 4K.

Le service CIELO 4K revendait l’accès aux services télévisuels en rediffusant illégalement des signaux qu’elle recevait de câblodistributeurs comme Bell et Vidéotron, puis qu’elle rediffusait pour ses abonnés, une pratique évidemment illégale en vertu de nos lois en matière de télécommunications. Il semble que pour 35$ par mois, le service donnait accès aux chaînes qui requièrent normalement un abonnement de câblodistribution.

On est donc en présence ici d’un véritable stratagème visant carrément à contourner nos lois en matière de télécommunications et de câblodistribution. C’est du propre, pas de doute.

Devant de telles activités de piratage, il est intéressant de noter que les deux grands rivaux du marché des télécommunications au Québec, Bell et Vidéotron, se sont ligués afin de déposer une plainte conjointe, laquelle a mené aux perquisitions en question.