Photo by Thought Catalog on Unsplash

Quand le sort s’acharne sur les cryptomonnaies: ETHEREUM Classic serait victime d’une attaque dite «de 51%»

Les médias numériques rapportaient hier de bien mauvaises nouvelles pour la confiance du marché envers les cryptomonnaies : des criminels seraient peut-être parvenus à compromettre le système ETHEREUM Classic par une attaque dite «de 51%». Une telle attaque implique des malfrats qui parviennent à s’approprier 51% de la puissance des nœuds effectuant des calculs pour faire fonctionner le système.

En somme, des tiers seraient parvenus à avoir suffisamment de puissance informatique contribuant au système pour dicter quelles transactions s’avéraient valables. Une telle attaque est très rare en pratique, mais démontrerait, si c’est bien ce qui est arrivé, la fragilité relative du modèle. Comme chacun le sait, la plupart des cryptomonnaies reposent sur une technologie de «consensus» pour valider leurs transactions, par opposition à une autorité centrale. Puisque c’est la masse qui décide de la validité des transactions, le fait pour un (des) participant(s) de mauvaise foi de s’arroger suffisamment de contrôle au nom de la masse peut mener à des décisions brisant le système.

Dans ce cas-ci, grâce à ce subterfuge, on serait parvenu à dépenser deux fois environ 500 000$ en cryptomonnaie ETC, une telle double dépense étant précisément ce que la chaine de blocs (blockchain) est censée empêcher en tant que registre de transactions. L’annonce de la bourse numérique COINBASE aura de quoi refroidir encore davantage le marché des cryptomonnaies, fortement ébranlé dans son ensemble en 2018.

En date de ce matin, la cryptomonnaie ETHEREUM Classic bénéficie toujours d’une capitalisation totale oscillant autour de 500 millions de dollars américains, ayant néanmoins subi une baisse de près de 7% depuis l’incident.