By David McBee

ETHEREUM passera à un système de validation par «preuve d’enjeu»

Suite à l’annonce, la semaine dernière, d’un problème de sécurité avec ETHEREUM CLASSIC, l’organisation qui s’occupe de sa cousine, ETHEREUM, se prépare à mettre en œuvre un correctif majeur. Comme les médias et les blogues suivant l’industrie le rapportent, le système soutenant la cryptomonnaie ETHEREUM sera adapté (corrigé, de dire d’autres) afin de dorénavant reposer sur un système de « preuve de travail  » (« proof-of-work »), plutôt qu’un système de « preuve d’enjeu » (« proof-of-stake ») comme c’était jusqu’à maintenant le cas.

Une fourche de cryptomonnaie se produit quand ceux qui contrôlent le système d’une pièce en particulier changent les règles du jeu afin d’améliorer le système. La chaîne de blocs prend alors deux directions : une partie des blocs continuent sous l’ancien système, alors que le reste est dès lors traité en vertu des nouvelles règles. On se retrouve avec deux saveurs de la cryptomonnaie en question, chacune fonctionnant grâce à un système qui diffère de celui de l’autre. Cela scinde essentiellement une cryptomonnaie en deux.

Le fondateur d’ETHEREUM présente le changement annoncé comme une amélioration du réseau, plutôt qu’une véritable fourche, un terme qui tend à rendre l’industrie nerveuse. À tout événement, la communauté semble s’entendre pour considérer qu’en pratique il s’agit essentiellement d’une fourche.

Au plan technique, le changement au système dont il est question vise à abandonner (pour ETHEREUM) le fait de valider les transactions en se basant sur la puissance de calcul et de traitement d’une partie qui demande un changement au registre. Le nouveau système passera plutôt à un système de validation des transactions basé sur la possession d’une certaine quantité de cryptomonnaie pour valider les transactions. Un avantage d’un tel système sera d’éviter le genre d’attaques vu la semaine dernière avec ETHEREUM CLASSIC, alors que des malfaiteurs parvenus à regrouper 51% de la puissance du réseau ont été en mesure de pervertir le contenu de la chaîne de blocs. On croit aussi que ce genre de système peut plus facilement se remettre d’une attaque de 51%, si jamais elle se produit.

Le reste de l’industrie se prépare à des fluctuations majeures à cause de ce qui se trame du côté d’ETHEREUM.