Photo by Helloquence on Unsplash

La Québec légiférera en matière de renseignements personnels détenus par des agences de crédit

Le journal La Presse nous annonçait hier que le gouvernement québécois serait en train de préparer un projet de loi visant à encadrer les agences de crédit (essentiellement, ici, TransUnion et Equifax). Le but avoué serait de mieux régir l’utilisation des renseignements personnels par ce genre d’entités, si critique pour la sécurité des données de Monsieur et Madame Tout-le-monde.

Selon le ministre qui a fait l’annonce, cela impliquerait notamment de fournir dorénavant aux Québécois la possibilité de verrouiller leur dossier de crédit afin d’empêcher que des tiers puissent le consulter, à moins de consentement instantané qui serait fourni par un moyen technologique. Ce serait essentiellement une possibilité de protection avancée que ces agences seraient dorénavant obligées d’offrir.

Cette initiative est un résultat direct de la débâcle des derniers mois chez Desjardins concernant les renseignements personnels sensibles de près de 40% de ses clients. Le projet de loi en question serait présenté à l’automne à l’Assemblée nationale.