Photo by Quino Al on Unsplash

Le CRTC veut qu’on authentifie les numéros afin d’aider à contrer la fraude téléphonique

À l’heure actuelle, les mécréants qui veulent convaincre un interlocuteur téléphonique que leur appel émane d’un numéro légitime (comme celui de la GRC ou du fisc, par exemple) n’ont pas beaucoup à faire. Sur le plan technique, c’est même facile, ce que la personne moyenne ignore, évidemment. C’est d’ailleurs l’une des explications du succès des criminels au bout du fil: quand le système téléphonique lui dit qu’il reçoit un appel de X ou d’Y, le citoyen moyen le croit.

Afin de contrer le problème que cela occasionne pour nous tous, on annonçait lundi que le CRTC entend exiger des fournisseurs de télécom (gérant le système téléphonique) de mettre en place la technologie STIR/SHAKEN au cours de la prochaine année. Celle-ci permettrait à ceux qui reçoivent un appel qui provient d’un téléphone IP de savoir s’ils peuvent se fier au numéro indiqué ou non.

On espère que cette initiative permettra aux Canadiens de dorénavant mieux faire face à l’épidémie d’appels frauduleux que nous vivons actuellement. La majorité des cas de fraude téléphonique qui fonctionnent impliquent, en effet, la falsification du numéro de l’émetteur de l’appel, afin de convaincre le destinataire de l’appel de sa légitimité.

Ce système aurait déjà été mis en œuvre aux États-Unis.